Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un loup à Bercé

25 Décembre 2012, 22:36

Un article va paraitre sur le loup de Bercé dans les pages Ouest-France Sud Sarthe début janvier 2013. L'intérêt de ce papier est de lancer l'idée/débat de réintroduire cet animal dans le massif domanial de Bercé.Plusieurs avis ont été relevés. Chacun pourra avoir son avis.

Près de la croix Veneur un loup tchèque
Près de la croix Veneur un loup tchèque
Près de la croix Veneur un loup tchèque
Près de la croix Veneur un loup tchèque
Près de la croix Veneur un loup tchèque
Près de la croix Veneur un loup tchèque
Près de la croix Veneur un loup tchèque
Près de la croix Veneur un loup tchèque

Près de la croix Veneur un loup tchèque

Quel randonneur solitaire n’a-t-il pas eu parfois cette impression de ne pas être seul ou d’être observé lors de son évolution dans une de nos forêts sarthoises. Une légère brume soutenue par une luminosité entre chien et loup accentue cette sensation en forêt de Bercé. Notre mémoire collective fait remonter immédiatement notre ennemie depuis la nuit des temps : le loup. Animal encore présent en Sarthe il y a un peu plus de 120 ans (le dernier loup sarthois fut abattu à Perseigne dans les fonds de la Croix-Gravelle en 1 890). Et ce loup Tchèque photographié au milieu de la croix Veneur au coeur du massif forestier voilà 15 jours, permet d’ouvrir un instant quelques pages d’histoire de la forêt domaniale de Bercé et de ses environs. Les témoignages sont issus du trimestriel ‘Au fil du temps’Histoire et patrimoine lucéens ainsi que la toponymie de la forêt de Bercé de Joël Picard réalisé en 1995.

Que de terreur a-t’il suscité entre les XVIIe et XIXe siècles, les registres paroissiaux et délibérations municipales montrent épisodiquement l’écho de faits dans la région et plus précisément autour du massif de Bercé. La plus terrifiante s’est déroulée le 29 mai 1 743 où Marie Vérité âgée de 8 ans fut attaqué par un loup carnassier ou cervier dans le bas du bourg de Thoiré-sur-Dinan alors qu’elle était à la tête de la procession des Rogations. Elle fut secourue mais mourut l’après-midi. C’était la quatrième victime du secteur. Le loup fut traqué à plusieurs reprises par plus de 300 personnes armées de fusils et crocs. Le fugitif a réussi à échapper et on raconte que cet être fantastique se changeait en femme à volonté. Les derniers loups de Bercé ont été pendus en 1 870 près de la Testerie, territoire de Jupilles. Joël Picard remarque qu’il n’y a aucune toponymie du loup en forêt de Bercé, mais à l’extérieur quelques lieux-dits rappellent encore le souvenir de l’animal : Saut-loup, Loup pendu, la louvetière.

Le loup tant décrié ne méritait pas la réputation qu’on lui faisait. Dangereux s’il était enragé, c’estla rage qu’il fallait combattre, non l’animal. Son territoire n’a cessé de rétrécir et sa survie ne dépend plus que de notre accueil.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page