Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La cueillette des champignons, un bonheur à partager en famille

par Pascal Corbin 29 Octobre 2021, 13:33

Mathis a découvert son premier bon champignon. Le bonheur total.

Mathis a découvert son premier bon champignon. Le bonheur total.

La saison se prête à la cueillette des champignons. Une bouffée d’oxygène avant l’arrivée des mauvais jours. Les forestiers sont moins ravis de cette affluence dans la forêt.
« Nous venons souvent nous promener en forêt de Bercé mais la période des champignons reste un instant privilégiée pour la famille » prévient Fanny. Depuis le début du mois, la forêt s’habille progressivement de son manteau automnal. L’ambiance, les odeurs et même la température ne laissent aucun doute sur la saison. Fanny, Jimmy et Mathis, bientôt 5 ans, ont pris un panier, des tenues adaptées et les voici parti en quête de champignons dans ‘leur coin’. La magie de la première découverte pour Mathis ne tardera pas. Un magnifique cèpe de Bordeaux lui tend les bras, là, entre les fougères et feuilles. « Lorsque j’étais gamine, avec mes sœurs, nous avions l’habitude de venir aux champignons avec mon père. Je rageais car moi, je n’en trouvais jamais contrairement à mes sœurs. Discrètement, mon père a eu idée de dissimuler un beau cèpe qu’il venait de cueillir devant mes pas. Et là, je l’ai trouvé et l’instant a été magique. Depuis, j’aime aller aux champignons et partager ce moment. »
Depuis fin septembre, les espaces de stationnement sur les routes forestières affichent complets et c’est une période très redoutée des forestiers. « En cause un manque de vigilance collectif face aux différents usagers de la forêt et enjeux durant l’automne et l’hiver qui sont des saisons chargées pour les massifs et des saisons clés pour leur bonne santé », prévient l’Office National des forêts. La première cause n’est autre que des stationnements gênant les exploitants forestiers. « Un stationnement, même sur le bas-côté des barrières peut entraîner des heures de retard pour les travaux sylvicoles. » Les techniciens de l’ONF craignent également que les parcelles en régénération soient piétinées et que les jeunes pousses ou semis soient écrasés et ne plus pousser, ou compromettre leur croissance. Enfin, autre point sensible : « La cohabitation avec l’activité chasse est également l’un des enjeux. Les forestiers insistent sur le fait que les cueilleurs portent le gilet jaune par exemple, ou des habits aux couleurs vives. »
Rappelons aussi que la cueillette est interdite le jeudi. « Vu le nombre de curieux qui augmentent d’année en année à la recherche de champignons, la pause du jeudi, qui
existe depuis plus de 20 ans, permet de limiter le nombre d’activités sur le massif (chasse et travaux sylvicoles) tout en laissant une journée de repos à l’humus ou aux champignons.
» La mesure s’applique aussi aux départements voisins.

 

La cueillette des champignons, un bonheur à partager en famille
La cueillette des champignons, un bonheur à partager en familleLa cueillette des champignons, un bonheur à partager en famille
La cueillette des champignons, un bonheur à partager en famille
André Février, président de la société mycologique de la Sarthe.

André Février, président de la société mycologique de la Sarthe.

Certains champignons comestibles sont à éviter


André Février, président de la société mycologique de la Sarthe, en a les bras tombés « Encore ce week-end, un jeune a cueilli des champignons qu’il ne connaissait pas et les a cuisiné. Il s’est retrouvé aux urgences. Tous les jours, il y a trente à quarante alertes en France dans les centres Antipoison et de Toxicovigilance. » Le spécialiste Sarthois  prévient aussi qu’il ne faut pas cueillir certains champignons comestibles tout simplement parce qu’ils sont dans un état trop avancé, ou ramassé dans des lieux pollués tels les fossés des routes passagères. En Sarthe, on recherche essentiellement le cèpe de Bordeaux, la girolle, le pied de mouton. « Il est impératif de cueillir le champignon avec son pied afin de l’identifier intégralement. L’écarter si on a le moindre doute. » André Février remarquait un certain décalage de la pousse des champignons par rapport aux années précédentes. « Environ un mois de retard et l’absence des grands comestibles due à une pousse fin juillet et début août. »

Les règles à respecter pour la cueillette en forêts domaniales

Dans les forêts publiques, la cueillette des champignons est soumise à des règles que les Sarthois ne connaissent pas toujours. Dans les forêts domaniales, la cueillette doit se réaliser « dans le cadre d’une consommation familiale » rappelle l’ONF : pas plus de 5 litres par personne, l’équivalent d’un panier de 5 kg environ. Au-delà, la cueillette devient frauduleuse. Des contrôles peuvent avoir lieu et peuvent donner lieu à de lourdes sanctions : entre 5 et 10 litres, le prélèvement est passible d’une amende de 135 € (article R163-5 du Code forestier). Au-delà de 10 litres, il s’agit d’un délit passible de 3 ans d’emprisonnement et 45 000 € d’amende (articles 311-3 du Code pénal et L163-11 du Code forestier)
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page