Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les glandeurs de Bercé et de Navarre resteront à la maison

par Pascal Corbin 28 Septembre 2021, 13:15

Le chêne sessile produit des fruits à la forme voisine de celle d’un œuf et plus large à la base.

Le chêne sessile produit des fruits à la forme voisine de celle d’un œuf et plus large à la base.

Tous les deux ans, les chênes sessiles de la forêt domaniale de Bercé fournissent une maigre glandée. Cette année, il n’y aura aucun glandeur et les conséquences sont plutôt inattendues.

De fin septembre à début octobre, les glandeurs de Bercé sont habituellement sous les chênes sessiles à cueillir les glands, raison de leur nom. La forêt de Bercé est composée de deux types de chêne. Le chêne pédonculé et le chêne sessile. Le premier est taillé pour le bocage et nécessite un sol plutôt riche. Il produit un gland à forme allongée, proche de celle d’un cylindre. Alors que le chêne sessile est un véritable arbre forestier. Il produit des fruits à la forme voisine de celle d’un œuf et plus large à la base. Ce sont les fruits de ce dernier que l’Office National des Forêts organise une récolte depuis plusieurs années. « La production peut atteindre entre 15 000 à 20 000 litres de glands. Elle est expédiée dans des sacs scellés avec certificat de provenance à la sécherie de la Joux à Supt, dans le Jura », explique Anthony Jeanneau, agent patrimonial de l’ONF.
À la sécherie de l’ONF, on y teste la qualité des graines de manière plus précise puis elles sont stockées en chambre froide. Elles seront revendues à des pépiniéristes privés ou expédiées à la pépinière ONF des Essarts située dans la forêt domaniale d’Eawy (Seine-Maritime).
« Les années les plus maigres, nous ramassons 1000 litres de glands pour des tests et essais. Cette année, nous n’en avons même pas la possibilité tant la production est faible. Il y a eu un débourrement très tardif puis, fait rare, une attaque de chenilles de la famille des géométridés. Phénomène commun à l’ensemble des forêts sarthoises et régionales. La forêt de Perseigne serait la plus impactée. » Ce phénomène naturel est arrivé au plus mauvais moment stoppant la filière pépinière. « Dans le cadre du plan de relance, la demande des pépiniéristes est très forte pour la reforestation de millier d’hectares ayant eu des attaques de scolytes notamment dans l’est du Pays. »
 

Anthony Jeanneau, agent patrimonial de l’ONF, organise chaque année, le ramassage des glands à Bercé.

Anthony Jeanneau, agent patrimonial de l’ONF, organise chaque année, le ramassage des glands à Bercé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page