Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Deux ministres pour huit chênes de Bercé

par Pascal Corbin 5 Mars 2021, 15:53

Ce chêne a été martelé par le ministre de l'agriculture et identifié par la ministre de la culture. Il sera abattu avant le 15 mars pour une destination historique.

Ce chêne a été martelé par le ministre de l'agriculture et identifié par la ministre de la culture. Il sera abattu avant le 15 mars pour une destination historique.

Deux ministres pour huit chênes de Bercé
Deux ministres pour huit chênes de Bercé
Deux ministres pour huit chênes de Bercé
Deux ministres pour huit chênes de Bercé
Deux ministres pour huit chênes de Bercé
Deux ministres pour huit chênes de Bercé
Deux ministres pour huit chênes de Bercé
Deux ministres pour huit chênes de Bercé
Deux ministres pour huit chênes de Bercé
Deux ministres pour huit chênes de Bercé
Deux ministres pour huit chênes de Bercé
Deux ministres pour huit chênes de Bercé

Au rond du Pézeray ? Vous êtes à la croisée des chemins en forêt domaniale de Bercé.
Randonneurs, forestiers, chasseurs se croisent ici chacun vers sa destinée. C’est exactement là, une nouvelle fois au rond de Pézeray que la forêt et l’histoire se sont croisées. Vendredi, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation Julien Denormandie, et Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture ont martelé le premier des huit chênes de la forêt domaniale qui servira à la restitution de la flèche de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris.
Huit chênes, largement bicentenaires, ont été sélectionnés le mois dernier selon un cahier des charges spécifiques élaboré par les architectes des monuments historiques. « Après une phase de repérage d’environ 20 arbres par nos techniciens, nous avons réalisé une photogrammétrie de chacun d’entre-deux à l’aide d’un drone afin de modéliser et simulé les besoins. Huit d’entre eux ont ainsi été choisis par leurs tailles exceptionnelles : plus d’un mètre de diamètre et plus de vingt mètres de grume utile composée d’une courbure spécifique à la réalisation de pièces exceptionnelles pour le tabouret de la flèche », expliquait Hervé Daviau, Responsable ONF de l’unité territoriale Sarthe – Mayenne. Ces chênes sont situés dans une parcelle en cours d’exploitation et devaient être, de toute façon, commercialisé d’ici peu. Chaque arbre choisi est identifié par un numéro permettant de garantir une bonne traçabilité des grumes avant et après le débit des pièces dans les grumes. Très bientôt, émondeurs et bûcherons mettront tout en œuvrent pour extraire ces arbres de la parcelle.
« C’est une fierté pour les forestiers de l’ONF de participer à la renaissance de Notre-Dame de Paris en fournissant huit chênes d’une qualité et aux dimensions exceptionnelles. Les chênaies domaniales sont vraisemblablement les seules à pouvoir fournir ce type de bois » , remarquait Bertrand Munch, directeur général de l’ONF.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page