Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ils découvrent une stèle à la mémoire de leur père 60 ans après

par Pascal Corbin 1 Septembre 2020, 08:04

Ils découvrent une stèle à la mémoire de leur père 60 ans après
Ils découvrent une stèle à la mémoire de leur père 60 ans aprèsIls découvrent une stèle à la mémoire de leur père 60 ans après

Une famille franco-algérienne a découvert par hasard la présence d’une plaque commémorative avec le nom de leur père au coeur de la forêt de Bercé.
« Notre famille Le Bouquin a découvert récemment l’existence d’une stèle à la mémoire des forestiers morts en Algérie dans la forêt de Bercé, au lieu-dit rond du souvenir. Notre père, l’agent technique Henri Le Bouquin a son nom sur cette plaque mémorial », indique l’un des six enfants d’Henri Le Bouquin. La fratrie est issue de Saïda en Algérie mais la plupart des membres vivent en France. Ce rassemblement familial leur aura donné l’occasion de parcourir la forêt de Bercé mais aussi découvrir la stèle et s’y recueillir, presque 60 ans après.
Henri Le Bouquin était forestier au service de l’État Français à Aïn El Beranis, province de Saïda. Il a perdu la vie en service avec Alain De Lussy, ingénieur en poste à Saïda lors d’une embuscade tendue le 26 décembre 1956.
« On regrette de ne pas l’avoir su plus tôt et c’est à force de recherche et d’aide d’un membre de la famille d’un autre disparu que nous sommes là aujourd’hui à la mémoire de notre père. On voulait aussi être aidé à savoir dans quelles circonstances cette stèle a été érigée et ce qu’elle signifie pour les personnes de la région dont ceux qui viennent chaque année y faire une cérémonie du souvenir. »
Malheureusement depuis trois ans, plus aucune cérémonie n’y est tenue et le lieu perd un peu son devoir de mémoire. Trois noms sont inscrits sur cette plaque commémorative : Il s’agit de Roland Gabriel Emonat, chef de district à Orléanville, tué en embuscade le 18 novembre 1956 ; Alain de Lussy, ingénieur et Henri Le Bouquin, agent technique, ces derniers en poste à Saïda et tués au cours d’une embuscade le 26 décembre 1956.

Créé en forêt de Bercé le 1er juillet 1963, ce rond est dédié au personnel des Eaux et Forêts tombé pour la France en Algérie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page