Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il faut sauver le vallon de l’Hermitière en forêt de Bercé

par Pascal Corbin 2 Septembre 2020, 13:57

Thierry Pradier, président du patrimoine environnement Loir-Lucé-Bercé.

Thierry Pradier, président du patrimoine environnement Loir-Lucé-Bercé.

Le vallon de l’Hermitière en forêt de Bercé compte les plus grands chênes et hêtres d’Europe. Le président du patrimoine environnement Loir-Lucé-Bercé veut préserver le site.
Le vallon de l’Hermitière, au cœur de la forêt de Bercé, renferme une impressionnante quantité de
hêtres et chênes aux mensurations hors normes. Ils sont les plus hauts d’Europe. On y a découvert une incroyable biodiversité lors d’études menées ces dernières années par l’Office Nationale des forêts. Seulement aujourd’hui, le site est entré en phase d’exploitation forestière. Chênes et hêtres bicentenaires tombent à tour de bras. « Ce ne sont pas une vingtaine d’arbres qui viennent d’être abattus, mais une cinquantaine dont la moitié de chênes. On vend les bijoux de famille. Non pas parce qu’ils sont trop vieux mais la raison est beaucoup plus financière. L’ONF a besoin d’argent », confie Thierry Pradier, président de PELLB (Patrimoine Environnement Loir-Lucé-Bercé).
« En forêt de Bercé, notre département sarthois possède un patrimoine forestier exceptionnel. Parmi les parcelles remarquables figure celle de l’Hermitière. Notre association a pu constater sur ce site que des arbres ont été coupés. Pour l’essentiel des hêtres. Il s’agit d’une coupe d’exploitation. » Le président de l’association PELLB est allé visiter la forêt de Tronçay, devenue elle aussi forêt d’exception. « Il y a été créé un site touristique dédié à une parcelle tout aussi exceptionnelle, ayant strictement le même âge que celle de l’Hermitière : la Futaie Colbert 2. Les lieux ont été aménagés en sentier pédagogique afin que touristes et habitants de l’Allier puissent admirer les arbres exceptionnels et les explications sur l’exploitation de la forêt. »
Alors à Bercé, il y a bien l’équivalent avec un parcours pédagogique à la Futaie des Clos. « Les chênes ont plus de 300 ans. Il faut assurer la continuité dès aujourd’hui. L’Hermitière est peu protégée, aucun arbre n’a de nom répertorié malgré leur taille exceptionnelle. Les chênes sur l’Hermitière sont plus gros et plus hauts que ceux de la futaie Colbert 2 (jusqu’à plus de 48 mètres). Mais la différence la plus marquante concerne les hêtres : très petits en forêt de Tronçay, et gigantesques sur celle de Bercé atteignant la hauteur d’immeubles de 17 étages, soit plus de 46 mètres avec des circonférences allant jusqu’à 3,60 m. » Voilà pourquoi PELB souhaiterait protéger ce site et vient de créer un site internet, en partie consacré à la forêt de Bercé et à la parcelle de l’Hermitière.
patrimoineenvironnementloirluceberce.wordpress.com. Contact : 06 28 25 18 15.

L’exploitation forestière du vallon de l’Hermitière est clairement annoncée par l’ONF.

L’exploitation forestière du vallon de l’Hermitière est clairement annoncée par l’ONF.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page