Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Déconfinement des forêts ce lundi, des précautions sont à prendre

par Pascal Corbin 11 Mai 2020, 09:46

Déconfinement des forêts ce lundi, des précautions sont à prendre

Le gouvernement a annoncé un déconfinement possible suivant les départements à partir du lundi 11 mai. Les forêts devraient de nouveau être ouvertes au public. Sans préjuger des décisions qui seront prises au cas par cas par les Préfectures, l’ONF attire l’attention de tous sur la sensibilité particulière de la faune sauvage.

« Ce qui a été le plus épatant, c’est le calme, l’absence de bruits parasites (véhicules, avions, etc.) qui nous a permis d’entendre les oiseaux, les batraciens. J’ai vu des animaux en pleine journée comme je n’en ai jamais vu depuis que je suis ici. Nous devons rester attentifs à ce que la forêt redevienne ce lieu où le temps s’écoule moins vite qu’ailleurs. C’est d’ailleurs notre privilège de forestier », s’enthousiasme Anthony Jeanneau, technicien forestier territorial, forêt domaniale de Bercé, membre du réseau naturaliste ONF Herpétofaune.

La nature a profité d’un début de printemps rendu exceptionnellement calme à cause du confinement, qui a limité les déplacements en forêt. La période actuelle est d’autant plus sensible que la réouverture des massifs forestiers au public coïncide avec le pic de naissances des jeunes animaux sauvages. « La période courant de mi-avril à fin juin est celle de la majorité des mises bas et des nidifications, ce qui rend la faune particulièrement sensible au dérangement. Confinement oblige, cette année est très particulière : la faune va devoir réapprendre des réflexes de protection liés au retour de la présence humaine. Les chiens peuvent représenter un danger particulier car l’instinct de ces animaux peut porter atteinte à la biodiversité qui nous entoure. Ensemble, restons vigilants à la préservation des espèces », précise Mickaël Ricordel, Chef de projet Environnement, ONF Pays de la Loire.

Quelques règles simples doivent être respectées pour préserver une faune beaucoup moins farouche, et donc plus sensible, après ces semaines sans quasiment aucun dérangement humain : Gardons nos animaux de compagnie à proximité (moins de 100 m) de nous et sous notre contrôle direct et du 15 avril au 30 juin, pendant la saison des naissances durant laquelle les animaux sont les plus vulnérables, il est obligatoire de tenir nos chiens en laisse. Au printemps, la divagation constitue une infraction spécifique prévue par un arrêté du 16 mars 1955, aujourd’hui toujours en vigueur, qui peut donner lieu à verbalisation.

Déconfinement des forêts ce lundi, des précautions sont à prendre
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page