La forêt de Bercé au fil du temps : news et info

30 Apr

660 chênes observés tous les 5 ans à Bercé

Publié par Pascal Corbin

660 chênes observés tous les 5 ans à Bercé
660 chênes observés tous les 5 ans à Bercé

Les conséquences de la sécheresse de ces dernières années sont analysées dans nos forêts sur le plan régional. En Sarthe, les chênes de la Forêt de Bercé seront observés tous les 5 ans.
Début mars, le Département de la santé des forêts (DSF) en lien avec l’Office National des Forêts (ONF) lançait la mise en place d’une enquête sanitaire des chênaies de la région avec le protocole DEPERIS. Première grande campagne nationale d’observation des chênaies publiques et privées après les périodes de sécheresses de ces dernières années. L’objectif étant d’établir un diagnostic de la situation et suivre l’évolution du phénomène sur le long terme.
Dans notre département, seule la forêt domaniale de Bercé a été retenue pour rentrer dans le dispositif DEPERIS. Dans ce massif forestier sud Sarthe, Anthony Jeanneau, Technicien forestier territorial ONF et correspondant DSF-Réseau entomologie, a appliqué, mi-mars, ce nouveau protocole d’observation. Ce protocole repose sur l’identification d’un circuit en voiture avec pour objectif l’observation de plusieurs dizaines de placettes par massif. Il sera reproduit tous les 5 ans.
« Sur Bercé, 33 placettes réparties sur tout le massif ont été effectuées soit 660 arbres observés. Il s’agit uniquement de chênes âgés, minimum de 80 ans. Les parcelles en régénération ne sont pas observées », indique le technicien. « Cet inventaire est réalisé hors feuille, au moment de la sortie des bourgeons ce qui permet de juger de l’état sanitaire de l’arbre plus facilement. »
En février 2019, dans la Futaies des Clos, on se souvient qu’un chêne de 357 ans avait été abattu. Il ne produisait plus de feuilles et montrait certains signes de dépérissement. Son âge était certainement en cause.
Alors, quelles sont les premières données transmises au Département de la santé des forêts pour
cette observation à Bercé ? Y a-t-il péril dans le massif ? Difficile d’avancer un premier diagnostic
« Car les arbres ne sont pas individualisés et lors de la prochaine évaluation, certains arbres auront disparu car prélevés en éclaircie. » Alors patience avant une première analyse de la situation. Rappelons que l’étude porte sur le long terme.

Commenter cet article

Archives

À propos

La forêt de Bercé au fil du temps : news et info