La forêt de Bercé au fil du temps : news et info

27 Jun

L’avenir du vallon de l’Hermitière est assuré en forêt de Bercé

Publié par Pascal Corbin

Les travaux de préservation du vallon de l’Hermitière resteront un bel exemple de
transparence entre les naturalistes locaux et l’ONF. Place désormais à l’avenir du Vallon.

En 2015, à l’heure de la régénération du vallon de l’Hermitière en forêt de Bercé, des associations naturalistes avaient interpellé l’ONF avant l’exploitation pour mettre en garde sur le trésor faune et flore que recelait cet espace forestier. La semaine dernière, un comité scientifique a fait le point dans le vallon de l’Hermitière pour expliquer comment naturalistes et forestiers travaillent ensemble à la préservation de ce site. « Associés depuis 2016, avec pour objectif d’assurer cette régénération tout en protégeant la biodiversité exceptionnelle dont le site permet l’expression, naturalistes locaux, techniciens forestiers territoriaux et experts naturalistes
nationaux de l’ONF ont constitué un comité scientifique.
» Confirme Guylaine Archevêque,
responsable ONF projet Forêt d’exception.

Une action prévue par le label Bercé Forêt d’Exception. « Pour que les générations futures admirent, elles aussi, les chênes majestueux en forêt domaniale de Bercé, il nous faut penser à très long-terme et accepter que ces arbres fassent office de semencier pour laisser la place aux plus jeunes. Préparer l’avenir de ces derniers implique de miser sur les arbres présents actuellement sur site. Les arbres du Vallon de l’Hermitière ne seront pas éternels et sont à leur optimum pour se reproduire et fournir des glandées efficientes. Âgés de 180 à 210 ans, ceux-ci doivent laisser peu à peu la place aux plus jeunes… La technique de la régénération naturelle est ici essentielle et permet surtout de maintenir le capital génétique en place et de préserver des chênes adaptés aux conditions spécifiques du vallon. »

Convaincus de la nécessité d’entamer le renouvellement de ces peuplements anciens,
naturalistes et forestiers se sont associés afin de contrôler les conditions de cette régénération. Le comité a aussi bâti une stratégie de renouvellement par voie de semis naturels garantissant le maintien sur pied des arbres les plus exceptionnels de la parcelle : des coupes par petits bouquets de régénération, étalés sur plusieurs dizaines d’années, sont programmées, en toute
transparence avec les naturalistes locaux associés. Ces coupes diffuses sur l’ensemble du vallon vont limiter les impacts sur la faune et la flore et permettre des percées essentielles à la
germination des glands, la forêt de demain.

Le comité scientifique a fait le point dans le vallon de l’Hermitière pour faire expliquer comment naturalistes et forestiers travaillent ensemble à la préservation de ce site
Le comité scientifique a fait le point dans le vallon de l’Hermitière pour faire expliquer comment naturalistes et forestiers travaillent ensemble à la préservation de ce siteLe comité scientifique a fait le point dans le vallon de l’Hermitière pour faire expliquer comment naturalistes et forestiers travaillent ensemble à la préservation de ce site

Le comité scientifique a fait le point dans le vallon de l’Hermitière pour faire expliquer comment naturalistes et forestiers travaillent ensemble à la préservation de ce site

Commenter cet article

Archives

À propos

La forêt de Bercé au fil du temps : news et info