La forêt de Bercé au fil du temps : news et info

31 May

Deux chênes tricentenaires tirent leur révérence à Bercé

Publié par Pascal Corbin

Mercredi, deux chênes, nés à l’époque de Louis XIV, ont dû être prélevés dans la futaie des Clos. L’ONF a expliqué les raisons.

« Ce printemps, deux des chênes tricentenaires de la prestigieuse Futaie des Clos n’ont pas produit de feuillage. Les forestiers disent qu’ils n’ont pas débourré. Secs pour tout ou partie de leur houppier, ils représentaient un danger pour les personnes cheminant alentour. » Explique Joël Linte, responsable unité territoriale Sarthe-Mayenne ONF Pays de la Loire. Mercredi dernier, l’Office National des Forêts a exploité ces deux arbres afin de permettre à ce site d’exception, emblématique de la forêt domaniale de Bercé, de continuer à accueillir petits et grands dans les meilleures conditions de sécurité.
« Lors de notre inventaire de 2017, nous avons dénombré 374 chênes tri centenaire dans cette parcelle, La Futaie des Clos. Début 2018, nous avons demandé à un cabinet spécialisé de faire un nouvel inventaire mais sur le plan sanitaire. Or, il est apparu que 12 chênes montraient une forme de dépérissement dont deux au dépérissement brutal. Il ne s’agit pas d’une quelconque maladie mais bel et bien d’une fin de vie naturelle. »
Il faut dire que ces deux monstres étaient très mal placés, à l’aplomb du chêne Boppe 2, avec des branches à près de 35 mètres de hauteur, autant dire que le risque était sérieux. Ces deux individus, arrivés en fin de vie, en connaîtront rapidement une nouvelle, à travers la filière bois. Par leur récolte rapide, ils seront vendus fin-juin, cela permet aussi à l’ONF d’assurer un bois de qualité aux transformateurs.
 

Un périmètre de sécurité était installé pour permettre aux bûcherons d’abattre les deux chênes. Les deux chênes seront vendus fin juin pour une nouvelle vie.
Un périmètre de sécurité était installé pour permettre aux bûcherons d’abattre les deux chênes. Les deux chênes seront vendus fin juin pour une nouvelle vie.
Un périmètre de sécurité était installé pour permettre aux bûcherons d’abattre les deux chênes. Les deux chênes seront vendus fin juin pour une nouvelle vie.
Un périmètre de sécurité était installé pour permettre aux bûcherons d’abattre les deux chênes. Les deux chênes seront vendus fin juin pour une nouvelle vie.

Un périmètre de sécurité était installé pour permettre aux bûcherons d’abattre les deux chênes. Les deux chênes seront vendus fin juin pour une nouvelle vie.

Commenter cet article

Archives

À propos

La forêt de Bercé au fil du temps : news et info