Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’ONF dessine aujourd’hui la forêt de Bercé de 2 150

par Pascal Corbin 25 Septembre 2015, 10:24

L’Hermitière, lieu emblématique de la forêt domaniale de Bercé, va progressivement changer d’aspect à partir de fin septembre. Hêtres et chênes régénérés sous l’aire de Napoléon 1er, en 1 807, vont peu à peu disparaître. L’Office Nationale des Forêts (ONF) a souhaité communiquer sur le renouvellement d’une partie du vallon de l’Hermitière. « Dans un premier temps, les hêtres seront abattus pour commencer à éclairer le sol et lancer le processus de germination. » Indique Joël Linte, responsable ONF de l’unité Sarthe - Mayenne. « Quand un peuplement est en fin de vie, les forestiers préparent la nouvelle génération. La régénération naturelle permet de maintenir l’héritage génétique des arbres qui ont su s’adapter aux conditions locales.»

La nouvelle a interpellé les naturalistes sarthois. Ils ont rencontré le responsable de l’ONF. « Cette rencontre était enrichissante d’un point de vue informatif, M. Linte a exposé la problématique pour l’Hermitière à savoir l’étalement de l’exploitation sur 20 ans au lieu de 10 ans et le maintien de 3 ha non coupés, la réflexion sur l’accès en fonction du tassement des sols et la prise de conscience d’un impact paysager qui devra faire l’objet de concertation. » Précisait Frédéric Vaidie, naturaliste-ornithologue. « Nous avons soulevé quelques interrogations sur l’avenir du massif et les visions d’exploitation de l’ONF du moment. Clairement le mot d’ordre est de décapitaliser les forêts domaniales, les vieux bois sont présents en trop grande quantité, il faut donc exploiter. » On regrette aussi que les communes alentours ne s’expriment pas plus sur ce volet.

L’ONF s’explique « Les décisions d’aujourd’hui préparent la forêt domaniale de Bercé pour 2 150. L’aménagement en cours (2007/2026) confirme la continuité des objectifs de la gestion passée. Les coupes peuvent constituer un motif l’incompréhension auprès des usagers de la forêt mais toutes les coupes ont un fondement. » Les naturalistes souhaiteraient une plus forte consultation lors des décisions de coupes. « Il serait judicieux de mettre en place des suivis sur certaines espèces d’oiseaux ou d’insectes. » Joël Linte a confirmé qu’il tiendrait compte des remarques faites par ces derniers, qu’une nouvelle rencontre est annoncée début 2016 et qu’une identification des arbres sur 13 ha parmi les 16 ha de régénération a été réalisée avec notamment la préservation d’un chêne exceptionnel d’une hauteur de 50 m et d’une zone rocheuse.

L’ONF dessine aujourd’hui la forêt de Bercé de 2 150
L’ONF dessine aujourd’hui la forêt de Bercé de 2 150
L’ONF dessine aujourd’hui la forêt de Bercé de 2 150
L’ONF dessine aujourd’hui la forêt de Bercé de 2 150
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page