Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une étude sur les pics et rapaces de la forêt de Bercé

par Pascal Corbin 10 Janvier 2014, 22:22

Au premier semestre 2013, l’Office national des Forêts (ONF) a mandaté Frédéric Vaidie, ornithologue indépendant, à dresser un inventaire sur l’avifaune en forêt domaniale de Bercé. Il s’agissait d’une mission entrant dans le contexte du nouveau plan d’aménagement forestier (2007-2026). « Ce plan comportait un volet sur les oiseaux avec notamment un manque total d’information sur les espèces présentes sur le massif. Autre inconnue, comment elles sont réparties notamment pour les pics et rapaces. » En mars, l’étude a porté sur les pics en pratiquant des points d’écoute sur des parcelles âgées au minimum de 90/100 ans pour quantifier et donner un inventaire des espèces. « Je dressais en même temps un tableau avec des données GPS qui me permettait de connaître la répartition par couple et de retrouver facilement leur ère. » De mai à juin, ce sont les engoulevents qui ont été observés puis jusqu’à mi-juillet, les rapaces.

Frédéric Vaidie a récemment présenté à l’ONF et à la DREAL Pays de la Loire (Direction Régionale de l’Environnement, de l’aménagement et du logement) ses résultats et état des lieux sur l’avifaune de Bercé et plus précisément sur trois espèces : les pics, les rapaces et les engoulevents. Il a apporté des préconisations. L’étude montre que cette forêt est un important maintien d’une belle diversité. Une espèce particulière, le pic cendré, est menacé (10 couples inventoriés) et le massif de Bercé pourrait devenir une réserve pour ces oiseaux. Ces informations sont importantes pour les forestiers qui pourront modifier et adapter les calendriers des travaux forestiers afin de maintenir l’équilibre entre production (sylviculture) et protection. « Un exemple, lorsque les forestiers vont savoir où se trouvent les nids de ces espèces à protéger, ils vont marquer et répertorier ces arbres. Au passage du martelage, en coupe ou en travaux, ils sauront où se trouvent ces arbres à préserver. »

Cette étude va connaître une suite puisqu’un observatoire est mis en place à l’échelle de la forêt. Un protocole a été engagé avec Frédéric Vaidie, ornithologue indépendant. « Il va y avoir un travail de communication avec les agents ONF et les entreprises forestières. » Une action menée en totale indépendance puisqu’en étroite relation avec les associations naturalistes.

Une étude sur les pics et rapaces de la forêt de Bercé
Une étude sur les pics et rapaces de la forêt de BercéUne étude sur les pics et rapaces de la forêt de BercéUne étude sur les pics et rapaces de la forêt de Bercé

Article Ouest-France du 12 janvier 2014

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page