La forêt de Bercé au fil du temps : news et info

11 Jun

À Bercé, les passereaux, pics et rapaces sont inventoriés

Publié par Pascal Corbin

Jusqu’en juillet prochain, Frédéric Vaidie, ornithologue, sera à l’écoute des oiseaux en forêt de Bercé. Parcelles par parcelles centenaires, il inventorie, à l’oreille et à la jumelle, tout ce qui vole. Une mission que l’ONF lui a confié.

Vous pouvez nous présenter le comment et pourquoi de votre mission ? À 28 ans, je suis dans le monde ornithologiste depuis 15 ans. Il y a deux ans, suite au nouveau plan d’aménagement de la forêt de Bercé (2007 – 2026), il y avait un volet sur les oiseaux et un manque total d’information sur les espèces présentes sur le massif. Une inconnue aussi, c’est comment elles sont réparties notamment pour les passereaux, pics et rapaces. Auto entrepreneur, j’ai présenté un projet structuré et étant le seul à porter un intérêt poussé sur ce massif, mon dossier a été retenu. Cette étude permet d’apporter d’importantes informations à l’ONF. À la base, il y avait un volet passereau forestier, un autre sur l’inventaire exhaustif de toutes les espèces et leur répartition selon l’âge ainsi que l’essence des arbres dans la parcelle observée. C’est le volet passereaux, pics et rapaces qui a été retenu.

La forêt est vaste, comment peut ’on comptabiliser cette faune volatile ? Selon un protocole, ce sont des points d’écoute de 15 minutes par parcelle de 15 à 20 ha qui me permet de quantifier et de donner un inventaire des espèces. Pour les Pics, on écoute dans les parcelles âgées au minimum de 90/100 ans. En dessous de cet âge il n’y a pas forcément d’arbres à cavité. Je travaille à l’écoute en remplissant un tableau avec des données GPS qui me permet de connaître la répartition par couple et de retrouver facilement leur ère.

Comment se porte l’avifaune sur le massif de Bercé ? En termes de Pics, on est bien placé néanmoins le pic cendré est une espèce en situation défavorable. Une demi-douzaine de couples. Ils sont trop peu nombreux et peut-être voués à disparaître. Aucune espèce n’est en surnombre. On peut remarquer que le pic mar est bien implanté avec de grosse densité et bien réparti sur le massif.

La mission de Frédéric Vaidie s’étendra jusqu’à mi-juillet. La phase pic et leur tambourinage se terminent fin avril. Démarrera alors, la phase rapace afin d’inventorier les ères jusqu’en juin.

Frédéric Vaidie, ornithologue, dresse un inventaire de plusieurs espèces de passereaux, pics et rapaces en forêt de Bercé.
Frédéric Vaidie, ornithologue, dresse un inventaire de plusieurs espèces de passereaux, pics et rapaces en forêt de Bercé.

Frédéric Vaidie, ornithologue, dresse un inventaire de plusieurs espèces de passereaux, pics et rapaces en forêt de Bercé.

Commenter cet article

Archives

À propos

La forêt de Bercé au fil du temps : news et info